Le varroa

Article de Méline Trenti

Le varroa menace-t-il notre Terre ?

Issu de l’île de Java, le varroa est arrivé en Europe dans les années 70 et en France dans les années 80.

C’est un acarien mais c’est surtout un parasite pour les abeilles.

Il est également dangereux pour toute la planète car, si les abeilles disparaissent, cela diminuera fortement la pollinisation.

 

  • A quoi ressemble le varroa ?VarroaPhotographie de Arthur Meier (flickr.com)

Un peu plus gros qu’une puce ce parasite ressemble à un minuscule crabe brun aplati.

Les mâles vivent exclusivement dans les cellules du couvain de l'abeille, alors que les femelles se rencontrent aussi sur l'abeille adulte, dans et à l'extérieur de la ruche.

Seules les femelles sont capables d'hiverner. La femelle du varroa présente une forme elliptique, trapue, plus large que longue. De couleur rouge, elle mesure de 1 à 1,8 mm de long sur 1,5 à 2 mm de large. Les femelles sont très agiles et l’extrémité de leurs pattes est munie de ventouses pour s’agripper aux abeilles. Ses pattes sont courtes, le corps est recouvert de nombreuses soies. Sa forme plate est bien adaptée pour se loger entre la nymphe et les parois de l’alvéole ainsi que sur le corps de l’abeille adulte.

Les mâles sont blanc jaunâtres et mesurent 0,8 mm de diamètre.

 

  • La reproduction du varroa :

Varroa 1https://www.flickr.com/photos/54182217@N05/

La femelle varroa se loge dans une cellule occupée par une larve d'abeille juste avant son operculation.

En cas de forte infection plusieurs femelles peuvent occuper la même alvéole.

La femelle pond de deux à huit œufs. Le premier pondu 60 heures environ après l’operculation donnera un mâle, les suivants des femelles qui suivront toutes les 30 heures environ.

Les femelles atteignent l'âge adulte en 7 à 9 jours.

La colonisation de la ruche est donc extrêmement rapide.

 

  • De quoi se nourrit le varroa ?

 

La femelle varroa pique les abeilles pour se nourrir.

L’hémolymphe (l’équivalent du sang chez les hommes mais présent dans tout le corps des abeilles) est la substance que suce le parasite.

La reine, les ouvrières et les mâles sont tous visés et cela à tous les stades de leur développement (larve, nymphe, abeilles adultes).

 

  • Les problèmes causés par le varroa :

Cet acarien parasite les abeilles et fait partie des causes possibles ou favorisantes du syndrome d'effondrement des colonies d'abeilles.

Les varroas transportent des maladies transmissibles aux abeilles par piqures comme par exemple la loque ou la paralysie.

Si la destruction totale du varroa est pratiquement impossible il faut en limiter le nombre de façon à ce que la colonie n’en soit pas infestée.

 

Pour cela il existe différents traitements :

 

Les traitements chimiques présentent l’inconvénient à terme de créer un phénomène de résistance, et puis, il s’agit d’insecticides que l’on introduit dans la ruche qui viendront s’ajouter à l’ensemble des produits disséminés par les cultivateurs.

 

Les traitements alternatifs comme l’acide formique ou l’acide oxalique existent mais sont dangereux pour l’apiculteur qui doit porter masque, gants, lunettes.

 



 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×